Fondation Strasser-Anex

Extrait de la présentation de la Fondation Strasser-Anex en avril 1993

« La Fondation Strasser-Anex a pour but de conserver, gérer, administrer et entretenir la collection donnée par M. Fred Strasser. Elle permettra au public d'accéder à cette collectio. Elle pourra éditer des documents concernant particulièrement le Grand District.

Elle utilisera les revenus de son patrimoine pour encourager, par des subsides ou des dons, des recherches sur l'histoire de la région ainsi que des oeuvres d'utilité publique à buts charitables ou désintéressés (soins et assistance à domicile des malades, aide à des personnes démunies dans le Grand District ou le Canton de Vaud).

Il y a quelques années, la Commission culturelle présentait quelques-unes des plus belles pièces de la collection lors d'une exposition à la Salle historique de l'Hôtel de Ville de Bex. C'était l'occasion de montrer à la population le cadeau que se proposait de lui faire M. Strasser.

La balle était alors dans le camp des autorités qui, pour satisfaire au voeu du donateur, devaient trouver un local digne d'abriter une telle collection et surtout ouvert au public.

Malheureusement, il n'a pas été possible, pour des raisons financières, d'allier la rénovation du musé et l'installation de la collection Strasser-Anex. Mais, la Commune a pu proposer à la fondation un local situé sur la route de Gryon.

M. Strasser chargeait alors un de ses amis, M. Christian de Blonay, de l'accrochage et de la préparation du catalogue. M. de Blonay, heureuse coïncidence, est le descendant de deux illustres familles vaudoises, celles de Duin et de Rovéréa, bien connues dans l'histoire bellerine.

Elève de l'Ecole du Louvre puis de l'Ecole Boulle à Paris, il travaille d'arrache-pied depuis plusieurs mois pour que la présentation soit digne des trésors que lq collection renferme.

Quant au catalogue, il est prévu sous une forme extensible, qui permettra de le remettre à jour au fur et à mesure des acquisitions de la Fondation. Il sera possible également d'y insérer des informations sur de documents appartenant à des collections privées, mais touchant l'histoire du Grand District.

C'est donc une documentation unique et très complète sur notre région que chacun pourra découvrir à la Fondation Strasser-Anex.

Celle-ci sera ouverte qu public le mercredi et le samedi après-midi. M. de Blonay se tient à disposition pour des visites sur rendez-vous.

La collection Strasser-Anex compte près de 200 documents, livres, aquarelles, huiles et surtout gravures. La majorité de ces dernières, sinon la totalité, concerne le district d'Aigle.

Les pièces les plus importantes sur Bex, Aigle, Gryon, le pont de Saint-Maurice ou le château de Panex sont là. Un panneau complet, comportant portraits et gravures, est consacré aux Salines de Bex. C'est un plaisir immense d'admirer ces gravures signées Aberli, Lory fils, Linck ou Dandiran.

Dans la collection des huiles, on remarquera une très beau George (Ec. GE), un Vuillermet, un Chaix, etc.

L'aquarelle la plus fascinante est certainement celle qui représente l'église de Bex avant l'incendie qui détruisit la nef en 1806. C'est l'oeuvre la plus ancienne de la collection. Fred Strasser l'a découverte dans la campagne anglaise, en 1980, alors qu'il recherchait des gravures à motif sportif. Les propriétaires du manoir où se trouvait cette merveille lui ont confirmé que leurs ancêtres venaient aux bains de Bex au XVIIe s. Une trentaine de reproductions de cette oeuvre seront vendues, encadrées, au profit de la Fondation. Deux gravures, qui sont en double, seront aussi mises en vente. »

Un don aux habitants de Bex.

« Je n'ai jamais oublié ma jeunesse à Bex, ni mes parents ainsi que les amis que je m'y étais faits. Longtemps, je suis revenu dans notre village, tout en tâchant de rassembler des gravures, dont je faisais commerce, des documents historiques, iconographiques ou bien touristiques, enfin tout ce que je pouvais trouver comme publication sur cette belle petite ville et ses environs. Vous trouverez ici le résultat de cette collection assemblée depuis de nombreuses années. Resté sans descendance, je pense que ceux qui pourront le mieux profiter et voir tout ce qui s'est fait sur notre accueillante région, sont les habitants de Bex à qui j'offre, avec cette fondation, le fruit d'une longue récolte. »

Fred Strasser-Anex, Bex, le 16 avril 1993

Quelques vues de la collection Strasser-Anex


Vue de Bex et du temple. Martens. Imprimerie Lemercier Paris.
Temple de Bex. Ecole anglaise fin du XVIIIème.
Exquisita Salinarium Bernensum Delineatio. Gravure au trait.

Information

Consultez la revue de presse.