24Heures 24-03-1999

Les peintres du Chablais s'exposent à Bex

Tenaillé par l'appétit du voyage, le peintre chablaisien Auguste Veillon a fait sept séjours au pays des sultanes, entre 1872 et 1888. Ses oeuvres sont exposées au Musée du Chablais, à Bex, et seront visibles du 27 mars au 15 novembre. Elles voisinent avec celles d'un autre globe-trotter, Marcel Amiguet, séduit par l'Inde des Mille et une nuits. Egalement expatrié, François Birbaum sera, lui, attiré par la Russie des tsars. Et c'est après son retour forcé que ce collaborateur de Fabergé se mettra à la peinture, en privilégiant les compositions de masses, les blocs naturels, tandis que son compère Frédéric Rouge se complaît dans l'iconographie des métiers de la vigne. Ce dernier mettra également sa force de persuasion graphique dans la création d'affiches pour des fêtes de chant ou de gymnastique, ou encore publicitaires.

L'histoire des peintres du Chablais ne serait pas complète sans Henri-Albert Morerod Triphon, ses portraits au fusain et ses compositions ornementales.

Tous ces acteurs de la vie culturelle locale du Chablais des années 1850 à 1950 revivent grâce au travail de cinq étudiants en histoire de l'art, sous la houlette du professeur Philippe Junod. Ils se sont également intéressés à la vision de l'Alpe par les peintres Frédéric Rouge et Auguste Veillon, notamment.

Pour sa troisième exposition annuelle, le Musée du Chablais combine son offre avec Bex & Arts et les Mines et Salines de Bex. Il prévoit aussi des visites guidées par les membres du collectif d'étudiants.

C. Db.

Peintres du Chablais, au Musée du Chablais à Bex, du 27 mars au 15 novembre 1999, 14 h-17 h.

Revue de presse