24Heures 19-04-1999

L'Orient commence à Bex

Le Musée du Chablais présente un panorama des peintres de la région. Dont de nombreux voyageurs.

Palmiers, dromadaires et minarets: de telles visions étonnent dans la rétrospective Peintres du Chablais: 1850-1950 présentée au Musée du Chablais de Bex. C'est que les peintres les plus célèbres de la région, soit Marcel Amiguet (1891-1958), Auguste Veillon (1834-1890) et Aimé Nicollerat (1834-1890) étaient de fervents voyageurs. Intelligemment, les étudiants de l'Université de Lausanne, qui ont organisé cette exposition en collaboration avec la conservatrice Anne Bielman, placent le thème de l'orientalisme en premier. Pour mieux faire rêver le visiteur.

L'exposition propose trois autres thèmes: les arts appliqués, la montagne et les portraits. Chaque section comporte ses raretés et curiosités. Citons par exemple les diables de Frédéric Rouge (1867-1950) qui affichent leurs cornes et leurs ailes pour vanter les mérites de l'apéritif Les Diablerets. Très touchantes aussi, les lettres d'Auguste Veillon à sa femme, agrémentées de petits croquis du lointain, ainsi que la vitrine consacrée au voyage d'Amiguet.

Ce natif d'Ollon partit en effet en 1929 de Paris pour atteindre Bombay quatre ans plus tard à bord d'un camion automobile de sa conception, sponsorisé avant la lettre par la firme Renault. Il relata son périple dans Seul vers l'Asie, quatre ans de camion automobile, un ouvrage également exposé au Musée du Chablais, avec quelques photos. Ce peintre-aventurier termina sa vie à Bex, où il vivotait. Ainsi, pour payer ses dettes au Buffet de la Gare, il y réalisa une quinzaine de médaillons représentant l'Egypte, toujours visibles aujourd'hui. Un détour vers le petit café s'impose donc, pour terminer la visite.

Emmanuelle Ryser

Bex, Musée du Chablais, place du Marché (au-dessus de la poste), ouvert tous les jours de 14 à 17 h. Visites commentées sur demande. Tél. (024) 463 38 00.

Revue de presse