24Heures 09-07-1999

Bex, porte de l'Orient

On s'attend à des visions des montagnes enneigées, des coups d'oeil au Rhône ou de douces représentations de bouquetins. Or, en entrant dans l'exposition u Chablais: 1850-1950 présentée au Musée du Chablais de Bex, le visiteur se retrouve entouré de palmiers, dromadaires et autres minarets. C'est que les peintres les plus célèbres de la région, soit Marcel Amiguet (1891-1958), Auguste Veillon (1834-1890) et Aimé Nicollerat (1834-1890) étaient de fervents voyageurs. Les étudiants de l'Université de Lausanne qui ont organisé cette exposition en collaboration avec la conservatrice Anne Bielman, placent ainsi l'Orientalisme comme thème premier. Suivent les arts appliqués, la montagne (avec de nombreuses représentations des Dents du Midi, souvent farfelues !) et les portraits.

Une figure plus que toutes se détache de cet accrochage: Marcel Amiguet, le «Lawrence d'Arabie local». Aimé Nicollerat, lui aussi, a marqué la cité bellerine. Ayant effectué un voyage en Egypte, il en rapporta plusieurs aquarelles (photo, détail) et, aussi, matière à peindre des toiles ou... des murs de bistrots ! A la fin de sa vie, désargenté, il réalisa une quinzaine de médaillons représentant l'Egypte au Buffet de la gare de Bex, pour y payer ses dettes. Un détour vers le petit café s'impose donc, pour terminer cette visite au seul musée régional bi-cantonal de Suisse; le Chablais s'étendant sur les cantons de Vaud et Valais, le musée de Bex est effectivement très fier de sa double origine.

Emmanuelle Ryser

Revue de presse